MG METRO 6R4 Gr B

Section consacrée aux vehicules toutes Marques de competitions (Rally, circuit, etc...) et aux versions clients
Répondre
Avatar du membre
gnico
AXC
AXC
Messages : 13189
Enregistré le : sam. déc. 16, 2006 8:55 am
Localisation : TOULON
Contact :

MG METRO 6R4 Gr B

Message par gnico » mer. févr. 08, 2012 10:08 am

A la recherche d'un nouveau souffle pour leurs marques Austin Rover et MG, les dirigeants de la British Leyland confient au département Motorsport, dirigé par le pilote John Davenport et son partenaire Patrick Head ingénieur chez williams, de concevoir une version compétition d'un de leur modèle. Après quelques tentatives à moteur avant et sur base de Maestro, c'est finalement la petite Metro, la remplaçante désignée de la mythique Mini, qui est retenue. Comme le souligne Davenport, une petite voiture rend une petite piste plus large !

Ebauché chez williams GP Engineering en 1 an, un premier prototype empruntant des éléments de carrosserie de la petite MG Metro turbo pose les bases de la voiture dès 1981 et obtient instantanément le feu vert de la direction.
Le 1er Novembre 1985, les 200 exemplaires de route assemblés à l'usine de Longbridge permettent à Rover d'obtenir son homologation pour le Groupe B. Ces Clubman coûtent alors la bagatelle de 40,000 livres (environ 400.000 FF) mais sont vendues comme des véhicules "Ready to Rally".

Tout juste reconnaît-on les phares et les feux arrière, ainsi que la ligne générale, sous les boursouflures aérodynamiques. Posée sur un empattement allongé de 9 cm, mais toujours très court, la Metro 6R4 ressemble à un Bodybuildeur. Tous les attributs de la voiture de Rallye sont à leur paroxisme, les passages de roues démesurés (+7 cm en largeur) lui donnent une allure impressionnante. A noter que les élargisseurs d'ailes sont en fibre de verre sur les Clubman, et non en Kevlar comme sur les versions course appellées "International"

L'idée de Davenport était de miser sur une grosse cylindrée atmosphérique, bénéfique à la nervosité, la souplesse, la progressivité et la fiabilité, plutôt que sur un petit moteur suralimenté comme la plupart des concurrents. Après avoir abandonné le V6 HONDA, c'est finalement le V8 Rover 3L5 en aluminium, amputé de deux cylindres qui retient les faveurs de l'ingénieur
Le bloc anglais conserve son angle d'ouverture à 90° et le fonctionnement bancale et rugueux au ralenti qui caractérise cette architecture.Pour gagner de la place, l'alternateur est installé au centre du V tandis que le radiateur d'eau est renvoyé à l'avant de la voiture.

Le V6 anglais développe ainsi dans sa version Clubman 250 ch à environ 7000 tr/mn, contre 410 ch à 9000 tr/mn sur les Metro 6R4 International pour un poids de 1040 kg.
La voiture participe à sa première manche en championnat du monde au rallye de Grande Bretagne 1985. Tony Pond finit troisième, soit le meilleur résultat de la 6R4 en mondial. La saison 1986 constitue le véritable lancement d'Austin-Rover en championnat du monde. Cependant, aucune voiture ne terminera de course durant les cinq premiers rallyes,les reste de la saison,les metro ne feront pas mieux que 7ième...bcp de problèmes de fiabilité et un manque de puissance par rapport au Lancia et Peugeot

la fin prématurés du Groupe B précipita la fin de carrière de la Metro.Les Metro 6R4 de route invendues seront alors bradées jusqu'au tiers de leur prix initial, puis reconverties par des teams privées dans différentes utilisations, et notamment en Rallycross. Reste le V6 dont la conception sera ensuite revendue à TWR et trouvera quelques années plus tard un nouvel écrin routier plus séduisant : la Jaguar XJ220...



Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image


Image
Image
Image

les versions civiles "Clubman" étaient particulièrement réussite

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Auriol a popularisé la metro en France en 1986 en remportant le championnat gace à la Maxi 5 de Chatriot
Image
Image
Image
Image
la fameuse arrivée au rallye du Var sur 3 roues..
Image

la version de Auriol était à la base une "clubman"..petite particularité..à la base en conduite à droite,la direction est passée à gauche mais le tableau de bord reste inchangé..un grios mano central donnait les principales informations..

Image
Image

on en retrouve actuellement en Time Attack avec ce modèle Atmo de 380 ch(4RM)...une conversion en Bi turbo est prévu pour une puissance avoisinant les 600 ch...

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Source
http://www.automobile-sportive.
Image

Répondre